L’actu

Du nouveau à l’assemblée générale 2022

23/02/2023

Célia, une jeune étudiante en droit, a effectué une mission humanitaire à l’école en février 2024. Voici son témoignage.

Je suis Célia, une jeune annécienne de 25 ans en études d’avocat. Désireuse d’apporter mon temps et mon aide lors d’une mission humanitaire, j’ai débuté mon séjour à l’école des Bambins juniors le 9 février pour une durée de 5 semaines !

 

La découverte de ce pays fut un véritable choc, tant par la beauté exceptionnelle de ses paysages que par la pauvreté de ses habitants. J’ai été bouleversée par les conditions de vie difficiles des malgaches qui, pour beaucoup, n’ont pas accès à l’électricité ni à l’eau courante. Le contraste avec notre mode de vie en France est saisissant. Toutefois, la volonté de travail de ce peuple force le respect puisque dès leur plus jeune âge les hommes et les femmes œuvrent dans les champs et sur les marchés dès le lever du jour pour gagner des sommes parfois dérisoires.

 

L’éducation et la culture sont donc des vecteurs indispensables pour aspirer à un avenir plus serein, ce que Josée garde à l’esprit en tant que directrice. Je souhaite d’ailleurs saluer son implication professionnelle et personnelle sans faille dans sa fonction, qui est largement respectée à Ambalavao. Les anciens bambins que j’ai rencontré sont fiers et se considèrent chanceux d’avoir étudié dans son école, qui leur a permis de poursuivre leur parcours scolaire jusqu’à l’Université.

 

En vivant dans l’enceinte de l’école j’ai pu constater l’important travail réalisé par l’association et son impact positif sur l’évolution de l’établissement et sur les élèves.

 

A ma petite échelle et avec mes compétences, j’ai essayé d’apporter mon soutien aux enseignants et au personnel, notamment en faisant du soutien scolaire, en donnant des cours aux élèves de primaire et en intervenant auprès des collégiennes sur l’apprentissage du cycle menstruel. Je suis aussi devenue la marraine d’une petite qui fera sa rentrée aux Bambins juniors en septembre prochain.

 

Durant plus d’un mois, j’ai eu la chance de partager le quotidien des enfants et particulièrement ceux de l’internat, avec qui j’ai vécu beaucoup de moments festifs, de jeux, de joie, mais aussi studieux et parfois de peine, mais toujours remplis d’émotions.

 

Ce voyage restera pour moi inoubliable et marquant à vie.

 

Avant mon départ, on m’avait dit : « Tu verras, quand tu es allé une fois à Mada, tu veux y retourner », c’est le cas !

 

Je remercie chaleureusement Josée et sa famille pour leur accueil, Monique, Mado et Roland sans qui je ne serais pas partie, ainsi que l’ensemble du personnel de l’école et tous les enfants.